Mettre à jour Internet Explorer

Cap sur Montpellier ?

Cap sur Montpellier ?

Publié le 15 septembre 2020
Cap sur Montpellier ?

LES INFORMATIONS A RETENIR

Faisant suite à la crise sanitaire de Covid-19, la France est désormais touchée par une crise économique majeure. L’impact de cette dernière sur l’économie montpelliéraine est déjà visible comme en témoigne l’augmentation de 6,0 points du nombre de demandeurs d’emploi héraultais au 2ème trimestre 2020. Cela risque de mettre fin à la tendance baissière du taux de chômage. Pour soutenir les entreprises dans ce contexte économique incertain, l’état et les collectivités locales ont mis en place un ensemble d’aides à l’instar de la prise en charge par Montpellier Méditerranée Métropole des loyers professionnels jusqu’à 500 € pour les mois d’avril, de mai et de juin.

Cette situation économique tendue se répercute sur le marché des bureaux. En effet, selon les chiffres de l’Observatoire de l’immobilier et du foncier d’entreprise de Montpellier et son territoire urbain, la demande placée n’atteint que 22 385 m² au 1er semestre 2020, soit à peine un peu plus du tiers du placement des six premiers mois de l’année précédente. Ces chiffres constituent un véritable coup d’arrêt pour un marché qui restait sur deux années très dynamiques.

Le marché des locaux d’activité a, quant à lui, été plus résistant. En effet, le placement ne recule que de 5 % par rapport au 1er semestre 2019 et atteint 29 600 m². Le parc montpelliérain confirme son caractère vieillissant : aucune location de locaux d’activité neufs n’a été signée au cours des six premiers mois de l’année et les surfaces neuves acquises ne représentent que 3 % du total du placement. Cette situation risque, par ailleurs, de perdurer du fait du faible niveau de l’offre neuve.

Enfin, le marché de l’investissement s’est montré résilient. Si le total des montants investis à Montpellier est orienté à la baisse par rapport à son niveau du 1er semestre 2019, il reste, à près de 39 millions d’euros, à un niveau élevé. En tout, 5 transactions ont été recensées par Evolis. Du fait du contexte économique tendu, les investisseurs, exclusivement français, ont privilégié les actifs de bureaux sécurisés et bien situés.

Sources : Observatoire de l’immobilier et du foncier d’entreprise de Montpellier et son territoire urbain, INSEE, Banque de France, CCI Hérault, Montpellier Méditerranée Métropole, Entreprendre à Montpellier, France 3 Occitannie, Evolis.

Revenir en début de page